Les grèves, les transports en commun saturés, la préparation des fêtes de fin d’année, les départs en vacances chaotiques… Le contexte actuel n’est pas favorable à la zenitude. Pourtant, être zen et créatif au travail à Noël est possible, mais nécessite un ingrédient qui devient trop rare dans notre routine moderne : le silence.

Notre cerveau a besoin de silence

Les études de Michel Le Van Quyem, chercheur en neurosciences à L’Inserm, auteur de « Cerveau et silence, les clés de la créativité et de la sérénité », montrent que le cerveau a besoin de silence et de sommeil pour être adaptatif et réactif aux environnements complexes dans lesquels nous vivons aujourd’hui.

En activité, notre cerveau consomme le quart du glucose de notre organisme et fabrique des déchets (toxines). Il se sert des périodes d’inactivité pour les éliminer et se régénérer. C’est la « douche cérébrale ». Or, ces périodes de « veille » ne cessent de diminuer. Le cerveau frôle la surcharge cognitive. On appelle cela le burn-out.

Faire le vide extérieur et intérieur

Cultiver le silence ne consiste pas uniquement à vous couper des distractions extérieures, comme la télévision ou les réseaux sociaux, mais aussi à faire le vide dans vos pensées et apaiser les distractions intérieures.

Voici quelques tips pour y arriver :

1) Faites 5 minutes de cohérence cardiaque par jour.

Cela permet à votre organisme de réduire les effets du stress, d’augmenter votre système de défense immunitaire, de prendre de meilleures décisions et de développer votre intuition. Pour vous initier, consultez le guide de Florence Servan Schreiber.

2) Prenez 5 minutes de silence entre deux réunions. 

Si vous êtes en mesure de fermer la porte du bureau, de vous retirer sur un banc de parc ou de trouver un autre refuge silencieux, il est possible de vous recharger en vous engageant dans une pratique silencieuse de méditation ou de réflexion.

3) Coupez vous des média.

Bloquez vos alertes mails, déconnectez vos réseaux sociaux, essayez même de faire un jeûne de l’actualité et des divertissements. Cela vous permettra de prendre du temps pour vous et de profiter pleinement du moment présent avec votre famille ou vos amis.

4) Faites une seule chose à la fois.

Soyez pleinement présent à ce que vous faites, soyez dans l’ici et le maintenant.

5) Passez une demi journée au vert.

Contemplez le paysage et écoutez le silence de la nature. 

6) Faites le grand saut et essayez une retraite de méditation.

Une retraite, aussi courte soit-elle, est sans doute le moyen le plus direct de se tourner vers une écoute profonde de soi et d’éveiller son intuition.

Le monde devient de plus en plus bruyant et hyperactif, mais le silence est toujours accessible. Il suffit d’un peu de volonté et de créativité pour le cultiver et l’intégrer dans votre routine.